Eden Promotion
Eden promotionEden promotion

Un promoteur immobilier local et engagé

EDEN PROMOTION

Un acteur de proximité

Revue de presse

On parle de nous

ATMOSPHERE

Bureau d’assistance à la maütrise d’ouvrage environnementale

Pyramide d'Argent pour ATHOME

Annonce Eden promotion

Investir dans un logement neuf

ATHOME, nouvelle résidence étudiante aux MinimesATHOME, nouvelle résidence étudiante aux Minimes

Investissez dans le nouveau programme ATHOME au cƓur du campus des Minimes Ă  La Rochelle, devenez propriĂ©taire et bĂ©nĂ©ficiez d'avantages fiscaux, sans vous prĂ©occuper de la gestion de votre bien !

AGORA à Périgny, une référence à suivreAGORA à Périgny, une référence à suivre

AGORA est un des 21 programmes laurĂ©ats de l’AAP Nouvelles Technologies Emergentes Ă  l’échelle nationale. Explications

Le photovoltaĂŻque est-il propre ?Le photovoltaĂŻque est-il propre ?

Développer le photovoltaïque est une démarche vertueuse, à condition de retraiter et de recycler les panneaux...

Tous les articles

ATHOME, nouvelle résidence étudiante

Annonce Eden promotion

Nos appartements et maisons neuves

alcyoneAlcyone

28 logements du T2 Ă  la maison duplex T5 sur les toits, volumes capables et logements abordables Ă  Lagord

allegorieAllégorie

20 logements T3, T4 & T5 avec jardins & terrasses Ă  La Rochelle

le-reveLe RĂȘve

EXCLUSIF, appartements en front de mer et centre-ville ! DERNIERS LOTS !
4 appartements disponibles immédiatement !

Tous les projets

DERNIERS LOTS

Annonce Eden promotion

Nos réalisations de logements neufs

le-domaine-de-la-tour-carreeLe Domaine de la Tour Carrée

Un programme durable et innovant, dans un cadre de vie exceptionnel en bord de mer

aobaAOBA

AOBA, 13 logements du T3 au T4 duplex avec jardins, terrasses et balcons, au calme tout en restant proche de la ville

velo-citeVélo Cité

15 maisons d’architecte Ă©volutives Ă  Vaux-sur-Mer

Toutes les réalisations

Une approche holistique de l'habitat

Annonce Eden promotion

Rencontrons-nous !

Par téléphone : 05 46 448 448

Laissez votre numéro, nous vous rappelons.

Showroom

7 rue Emile Normandin - 17000 La Rochelle

Votre terrain nous intéresse

Vous vendez un terrain sur La Rochelle ou la CDA Appelez-nous au 05 46 44 92 00

Laissez-nous un message

Formulaire de contact

Nous rejoindre

Nos offres d'emploi

Entretien avec Jeremy Rifkin

Coup d’œil dans le rétro

Pour comprendre les arguments qui sous-tendent la théorie de Jérémy Rifkin, un rapide flash-back sur les deux précédentes révolutions industrielles s’impose. Elles ont en commun d’avoir vu converger trois évolutions technologiques majeures : celle des communications (avec la facilitation des échanges), celle de l’énergie (grâce à une baisse du coût d’acquisition) et celle des transports (créant ainsi de nouveaux réseaux de circulation des biens). Au XIXe siècle, le développement de l’industrie et du télégraphe, l’utilisation du charbon, le développement du moteur à vapeur et l’extension du réseau de chemin de fer ont permis à la première révolution industrielle de s’opérer. Au XXe siècle, l’électricité centralisée, le téléphone, la radio, la télévision et l’utilisation d’un pétrole bon marché ont créé les conditions de la seconde révolution industrielle. Nous sommes aujourd’hui au crépuscule de cette période et à l’aube d’une troisième révolution.

L’internet de objets

La troisième révolution industrielle émerge en Europe et en Chine : elle fait converger communication, énergie et nouveaux modes de transport. Internet permet de communiquer, mais aussi d’échanger des données en temps réel sur l’énergie renouvelable et de se déplacer en automatisant le transport grâce au guidage GPS.

Ces trois internet créent un super internet : l’internet des objets.

Aujourd’hui, 13 milliards de capteurs permettent de connecter la race humaine et de commencer à organiser l’activité globale à un coût marginal quasiment nul. Le paradoxe est que ce coût, tendant vers zéro, transforme la façon dont la vie économique est pensée et organisée. L’économie du partage émerge déjà pour la communication, le divertissement, les informations et les connaissances. Les Moocs* ont déjà permis à 6 millions de personnes de suivre gratuitement des cours en ligne, en seulement deux ans. Des centaines de millions de personnes produisent et partagent déjà entre elles.

Une voiture partagée, c’est quinze voitures en moins en production

Un autre exemple emblématique de cette économie du partage est l’automobile : la pièce maîtresse de la révolution industrielle du XXe siècle n’intéresse plus les jeunes générations. Ce qui leur importe, c’est l’usage du bien avant sa propriété. Le covoiturage a de beaux jours devant lui. Autre illustration parlante : une part grandissante de citoyens s’engage dans l’autoproduction d’énergie verte. Demain, ils revendront leurs excédents via l’internet de l’énergie.

L’auto-gouvernance : une utopie ?

Le système actuel tend vers une autogestion des biens. Il existe une multitude de sites sur lesquels on peut partager ses jouets, ses équipements sportifs, ses vêtements ou même son logement. Le couchsurfing** ou la location entre particulier réduisent les circuits, mettent en relation directe le besoin et sa réponse, prônent des valeurs de partage et d’économie financière (voire de gratuité). Pour tous ces services, les utilisateurs sont évalués et leur fiabilité est visible aux yeux de tous. Dans ce nouveau système, la réputation sociale est le régulateur de l’auto-gouvernance : elle devient aussi importante que la capacité à emprunter dans l’économie réelle. A une échelle plus large, en Europe, de grandes discussions émergent autour des positions monopolistiques des possesseurs des tuyaux qui acheminent les communications et l’énergie. En Allemagne, personne n’a pu empêcher des millions de personnes de produire leur électricité de manière collaborative. Aujourd’hui, les grandes compagnies d’énergie ne possèdent plus que 7% de la capacité de production globale du pays.

Pour Jérémy Rifkin, nous sommes sur la voie d’une démocratisation de la vie économique. La production à un coût marginal zéro et l’économie circulaire sont les deux leviers qui permettront de nous engager vers la société du post-carbone.

* Mooc (massive open online course) ou cours en ligne ouvert et massif est un cours dispensé par internet à partir de ressources éducatives libres. Le qualificatif de « massif » se rapporte au nombre de participants simultanés sur une session (jusqu’à 100 000 personnes dans les pays anglo-saxons).

** Le couchsurfing a pour objectif d’assurer un logement temporaire et gratuit entre membres d’une communauté. Sa finalité est de permettre de voyager à bas coût, partout dans le monde.

La nouvelle société du coût marginal zéro : l’internet de objets, l’émergence des communaux collaboratifs et l’éclipse du capitalisme. Auteur : Jérémy Rifkin – Traducteur : Paul Chemla – Editions Les Liens qui Libèrent

Portrait ©Knechtel

Plus d'articles
Trouver votre logement
EDEN promotion - 17, rue Jean Perrin - 17000 La Rochelle
Facebook Google