Entretien avec Alterlab Architectes

Quel est l’ADN d’Alterlab ?

Olivier Gien : Avec Mélanie Faugouin et Thibault de Champsavin, mes associés depuis 2012, nous nous sommes retrouvés autour de valeurs et d’envies communes : celle de concevoir dans une approche contextuelle, celle d’inscrire nos projets dans une démarche environnementale intrinsèque, celle de travailler en équipe et de partager. 

Concrètement, comment se traduisent ces volontés ?

O. G. : La première clé d’une démarche environnementale efficiente réside dans le choix des partenaires. Pour nous, l’association doit être faite avant le premier coup de crayon, parce qu’une équipe connivente permettra de bâtir une co-écriture intelligente. Nous veillons aussi à la cohérence du projet dans son contexte : le lieu connote toujours le programme, les liens entre les habitants et leur environnement doivent guider les choix conceptuels. Enfin, nous considérons que le voisinage, l’ensoleillement ou les ombres portées sont des composantes à part entière qui façonnent l’architecture et les volumes. Notre collaboration étroite avec les bureaux d’études permet de donner le jour à des bâtiments « opportunistes », qui tirent le meilleur parti de leur contexte et qui offrent la meilleure qualité de vie à leurs occupants.

Comment définiriez-vous la dimension sociétale de votre métier ?

O. G. : Notre mission est nécessairement politique – au sens littéral de ce qui touche à l’organisation de la société. L’urbanisation est intimement liée à l’évolution des modes de vie. Pour preuves, les dimensions sociales et environnementales s’inscrivent désormais dans le marbre de tous les appels à projets. Pour nos équipes, le challenge à relever est d’apporter des réponses à ces questions de fond : comment vivre ensemble, comment vieillir ensemble, comment répondre aux problématiques de densité urbaine, comment produire un logement accessible au plus grand nombre… Nous travaillons, par exemple, actuellement sur un projet appuyé par un réseau associatif, qui ambitionne de créer une résidence pour des personnes aux fragilités diverses (jeunes à faibles revenus, personnes âgées et familles monoparentales). 

NDLR : Le projet du Couvent des Augustins en centre-ville de La Rochelle, mené par l’association Habitat et Humanisme, proposera une résidence intergénérationnelle de 25 logements, un accueil de jour, des bureaux pour le Secours Catholique et des logements proposés aux investisseurs privés. Les travaux débuteront en 2017.

Vos bureaux, eux aussi, reflètent un esprit collaboratif…

O. G. : Nous avons pensé le lieu comme un espace de vie ouvert sur l’extérieur, désenclavé des codes métier propres au monde de l’entreprise. Un espace de co-working accueille deux bureaux d’études thermiques, une journaliste et une société d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Sur la même plateforme, vous pouvez croiser une entreprise spécialisée dans l’architecture textile ou un spécialiste Big data. Cette mixité permet de garder une ouverture d’esprit et enrichit le quotidien de chacun.

► Alterlab agence d’architecture
►Lauréat 2016 du Grand Prix Régional des Pyramides d’argent pour le projet Vibratô – Eden promotion

Contact

Appelez-nous ou remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons. Nous nous efforçons de répondre à toutes les demandes de renseignements dans un délai de 24 heures les jours ouvrables.